Enfance protégée ?

Enfance protégée ?

Non le monde actuel n’est pas celui des Bisounours et nos enfants sont pris dans la tourmente de la haine aveugle qui peut frapper partout tout le temps, la littérature de jeunesse ne peut se détourner d’un nécessaire discours de vérité et de réassurance pour continuer à avancer sans (trop de) peur. C’est là que nous sommes.

La littérature jeunesse à Trinity College à Dublin

La littérature jeunesse à Trinity College à Dublin

La grandiose Long Room de la Bibliothèque de Trinity College à Dublin fait la part belle à la Children Literature , il n’y a pas seulement les classiques anglo-saxons, illustrations de Rackam et autres merveilles.  Sous vitrine, vous trouvez aussi  Hunger Games de Suzanne Collins, assorti de commentaires mettant en parallèle le tribut de jeunes gens envoyés à ces jeux mortels  avec  le tribut qu’Athènes envoyait en Crète dans le mythe de Thésée et du Minotaure. Au sujet d’ Harry Potter, on y signale que le mentor et gardien Dumbledore  est une  version de la figure de Merlin. Trinity College, université littéraire qui  a accueilli Jonathan Swift et Oscar Wilde avant Samuel Beckett et James Joyce…excusez du peu,  considère que la Littérature jeunesse y a sa place. Oyez, oyez…Claudine Stupar