Claude Ponti - École des loisirs


Les notes des souris archivistes remplacées par des pattes de mouches ! Enquête ! Tout l’art de Claude Ponti. Des jeux avec les mots, les vrais qui existent et ceux qu’il invente pour ce qu’ils disent, ou pour leur musique, ou pour leur graphie qui dérange l’oeil. Des
architectures savantes, délirantes, nichant l’humour et la poésie dans les plus petits détails. Des souris archivistes, donc. Elles notent et répertorient tout ce qui se passe au Square Duronquarré. Mais les mots, mystérieusement disparaissent remplacés par des pattes de mouches… Il faut procéder par élimination. Les coupables potentiels, nombreux, sont interrogés. Rien. Restent les Nigmes. La Mord’Haine, la Bonne et la Terrifieuse Déstructueuse. C’est bien cette dernière la coupable. Solution, l’asphyxier de gros mots, de toutes sortes et à l’infini. L’agonie de la Terrifieuse est un régal visuel. Les souris exultent. Les pages se remplissent, les livres volent de bonheur. C’est la fête, ivre de lire. Les souvenirs reviennent et les histoires du monde s’inscrivent pour l’éternité. Bonheur pour tous. L’humour, le merveilleux, la poésie règnent pour tout ordonner et le lecteur s’envole aussi.

Marie Dufon-Roche