Notice: Undefined variable: role in /home/nvllarevtl/www/web/wp-content/plugins/wp-ultimate-csv-importer/wp-ultimate-csv-importer.php on line 110

Notice: Undefined variable: role in /home/nvllarevtl/www/web/wp-content/plugins/wp-ultimate-csv-importer/wp-ultimate-csv-importer.php on line 110
Toni Morrison (18 février 1931- 5 août 2019) - NVL - Centre Denise Escarpit

Toni Morrison est décédée dans la nuit du 5 au 6 août 2019 à l’âge de 88 ans. Romancière, dramaturge, essayiste, éditrice, elle est une grande figure de la littérature américaine.  Elle a aussi été professeure à l’université de New York et de Princeton.

Bien que déjà très connue aux Etats-Unis, c’est son roman  Beloved  publié en 1988 dans lequel elle raconte l’histoire de Sethe jeune esclave noire hantée par le souvenir de sa fille qu’elle tua pour lui éviter sa condition d’esclave qui l’a rendue célèbre et pour lequel elle sera lauréate du prix Pulitzer. Elle obtient le prix Nobel de littérature en 1993 pour l’ensemble de son œuvre. C’est son style qui frappe à la lecture de son oeuvre avec des techniques narratives très inventives qui multiplient les points de vues sur la réalité et entraine le récit dans des contrées magiques au carrefour de la culture populaire et de l’oralité.

 

Il n’est donc pas étonnant qu’elle ait aussi investi ses talents de conteuse en s’adressant aux enfants. De 1999 à 2014 elle écrit 6 livres pour enfants – dont certains co-écrits avec son fils Slade. Quatre seront traduits en français :

 

A ton avis la cigale ou la fourmi?, L’Ecole des Loisirs, 2011(La fable de La Fontaine revisitée

Tout ce qu’il faut savoir sur les méchants ! Milan Jeunesse, 2007 (Comment reconnaître les méchants derrière les apparence

À ton avis : Le Viel Homme ou le Serpent ?, Casterman, 2004 (La fable d’Esope : Le laboureur et le serpent revisité)

Ma liberté à moi,  Gallimard, 2003 (Une histoire très poétique sur la liberté et l’indépendance)

 

Bien que femme noire écrivant sur les difficultés sociales des noirs dans une société pensée par des blancs, bien que la plupart de ses héroïnes soient des femmes martyrisées, Toni Morrison a toujours refusé d’être considérée comme écrivaine ‘noire féministe’.

Loin des communautarismes et des étiquettes on gardera l’image d’une écrivaine éprise de liberté et révoltée contre toute idée d’identité figée.