Marie Pavlenko - Flammarion jeunesse


Déborah, l’année du bac, affronte la séparation de ses parents, la tentative de suicide de sa mère, le lycée, l’amitié, l’amour… Sa maturité, son humour décapant vont l’aider à vivre des moments difficiles. Le roman retient le lecteur par la chaleur d’une écriture que
son côté spontané rend très vivante. L’héroïne est terriblement attachante : les relations avec sa mère sont complexes (elle est son soleil, mais à quel prix !). Elles se découvrent l’une l’autre une fois la parole retrouvée. De même avec son père peu loquace qui vit une nouvelle histoire d’amour. Finalement Déborah est le pilier sur lequel ses parents prendront appui pour se relever, communiquer. Les amis sont là, avec leur propre histoire. L’émotion court tout au long du roman avec ce qu’il faut de sourires et d’énergie pour croire en la vie.

Bernadette Poulou