Le Guen Sandra - Palissade (La)

Illustrateur : Portal Thanh

Un vélo de grande, un grand vélo pour Noël ! Horreur. Il est rose. Très rose. Couleur bannie par Anaïs et sa bande, depuis qu’ils se sentent devenir grands. Cette bande qui la protège et qui l’enferme aussi. Le rose, c’est aussi la mort de son père. Le rose était la couleur de ce temps. Mère et grand-père vont contourner l’obstacle en « customisant » le vélo. Anaïs choisira les couleurs, poncera avec son grand-père et peindra avec sa mère. Poncer, mais pas seulement. Se transmettra à cette occasion, ce que fut l’enfance de ce papa disparu. Ces petits moments de vie vont réanimer et repeupler le grand vide. Grandie par ce partage, elle peut sans honte exhiber la poupée tout de rose vêtue, offerte par son père. Grandir sans honte. Les illustrations servent le texte avec humour. Roman court, drôle et enlevé, porté par les émotions. Le style est celui d’Anaïs et sa bande. Espiègle, argotique, effronté. Les couleurs de la vie sur très gros chagrin à surmonter. Très bonne lecture.

Marie Dufon-Roche