Je veux manger un lion !

Je veux manger un lion !

Grand album pour démystifier l’ogre qui fait si peur !
Pour plaire à son fils rassasié de manger des enfants, Papa-Ogre est en quête d’un lion pour déjeuner. Recherches vaines mais très drôles dans un zoo – à quoi peut bien ressembler un lion – la rencontre a enfin lieu. Mais oh ! surprise, le lion a très grand appétit et débandade chez les ogres ! La chute est brutale. « Mais si, Papa, j’adore les enfants ! » Les ogres sont restés des ogres, mais, attention, les enfants eux, ont changé… Cachés dans les arbres, ils ont tout vu. Ils n’ont plus peur. Ils savent que les ogres sont des poltrons ridicules.
L’humour est dans le renversement de situations, dans la transgression verbale « pauvre andouille » dans le bec d’un flamand rose, ou « chère andouille » chez l’ogre pour amadouer le lion. Un crayon rapide et malicieux, un trait naïf font visiter le zoo avec humour et de grandes doubles-pages relèguent nos deux ours dans un coin ou en contre-champ… Ridicules…Les proportions raviront les tout-petits.
Pour aider les enfants à se régaler des histoires d’ogres sans en avoir trop peur.
Marie Dufon-Roche

Christophe Maury/ill. Nathalie Dieterlé – Je veux manger un lion !
Casterman, 2015. 13.95€ – 9782203095359. Dès 3 ans
Note : 4/5

Au sujet des migrants…

Au sujet des migrants…

En lien avec le numéro de NVL la revue Des migrants et des migrations de Décembre 2016, je vous recommande de lire les propos de Patrick Chamoiseau dans « L’utopie est une sorte d’oxygène », Télérama n°3516, 3-9 juin 2017.

… »La fraternité à leur égard est essentielle , il est impossible de ne pas se sentir concerné. Mais la compassion ne suffit pas: si on se limite à la dimension humanitaire , on risque de passer à côté d’une autre réalité,. Les migrants ne sont-ils pas en train de déchirer un voile entre nous et le monde tel que nous le percevons, Ils ne reconnaissent pas les frontières, ne sont plus assignés à une terre d’origine, prennent le risque de sauter dans l’inconnu, d’affronter la mort pour tenter quelque chose d’aujourd’hui inconnaissable:une nouvelle réalité de l’homme dans le monde. Les migrants anticipent une mobilité nouvelle… »