Le garçon au fond de la classe

Le garçon au fond de la classe

Alexa est une jeune écolière anglaise de neuf ans, qui a un jour un nouveau camarade dans sa classe, ce qui l’intrigue c’est qu’il ne parle pas, et ne passe pas les moments de pauses avec eux. En fait, ce nouveau camarade, Ahmet est un réfugié syrien. Malgré la barrière de la langue, Alexa veut devenir l’amie de ce jeune homme, et ainsi mieux comprendre ce qu’il a vécu et la différence entre leurs enfances. En confiance, Ahmet va se livrer à sa classe mais surtout à Alexa, lui expliquant sa longue traversée à pied et à bateau, la séparation avec ses parents et la perte de sa petite sœur. Alexa et son groupe d’amis vont donc tout faire pour que leur ami retrouve ses parents, et que tous trouvent refuge en Angleterre. Il leur vient alors une idée folle, écrire à la reine pour qu’elle laisse ouverte les frontières et que les familles se retrouvent. Ayant aucun retour, Alexa décide d’aller à Buckingham, elle déclenche un incident en courant vers les gardes pendant la relève de celle-ci. Cela va faire connaitre la cas d’Ahmet dans toute l’Angleterre. Roman pour les plus jeune qui se finit par une happy end.
L’innocence de l’enfance permet de passer outre l’ignorance ou la méfiance des adultes. Les mots parfois durs de la guerre, du racisme sont bien expliqués par la mère de l’héroïne qui parfois hésite malgré tout devant les atrocités commises par l’humanité. La jeune fille comme le lecteur va apprendre au fil de son aventure, que la générosité est un trait de famille. Sa grand-mère paternelle, juive polonaise à fuit devant les nazis et a risqué sa vie pour sauver d’autres personnes juives comme elle. Le roman fait ainsi le lien entre l’histoire tragique de la seconde guerre mondiale et celle tout aussi tragique des conflits modernes.

A lire aussi le numéro de NVL sur les réfugiés cf. N°210

Maylis Cormont

Onjali Q. Rauf / trad. Marie Leymarie (angl.) / ill. Pippa Curnick – Le garçon au fond de la classe
Gallimard, 2019. 15,90€, 9782075123105, dès 8 ans.
Mots-clés : Roman, amitié, réfugiés, Angleterre, Histoire, différence, racisme

A paraître: « Les mythes grecs en littérature jeunesse  » – NVL 223 – Mars 2020

A paraître: « Les mythes grecs en littérature jeunesse  » – NVL 223 – Mars 2020

Les mythes grecs en littérature jeunesse sont fort nombreux, se pose alors la question de qu’est-ce qu’un mythe ? A quoi cela sert dans certains genres tel que la fantasy et comment se transmettent ces histoires. Des articles s’arrêtent aussi sur deux personnages féminins, qui plus est, Artémis et Antigone figures tutélaires ? Se pose une dernière question qui avait beaucoup fait réagir le comité de lecture, la mythologie et la langue, certaines expressions n’étant plus usités par les plus jeunes générations.

Nouveauté, ce numéro marque le début de la revue en quadrichromie intégrale !!!

« Tango a deux papas », censure et justice acte 2

« Tango a deux papas », censure et justice acte 2

Par Alexiane Guchereau, le 19.02.2020    https://www.livreshebdo.fr/article/tango-deux-papas-la-justice-donne-raison-la-bibliothecaire-suspendue

« Tango a deux papas » : la justice donne raison à la bibliothécaire suspendue

La Cour administrative de Douai a confirmé le premier jugement rendu il y a trois ans dans l’affaire de la bibliothécaire suspendue en 2014 pour avoir défendu l’ouvrage Tango a deux papas (Le baron perché).

« Le 5 février 2020, la Cour d’appel de Douai a rendu une ordonnance rejetant l’appel de la commune de La Madeleine et a confirmé le premier jugement » a annoncé à Livres Hebdo Yveline Perroy, responsable du pôle enfance de la médiathèque de La Madeleine, opposée à la municipalité qui l’avait suspendue de ses fonctions pour avoir exposé le livre jeunesse Tango a deux papas contre la volonté du maire. Par ailleurs, « la Cour a décidé de ne pas audiencer le dossier, en considérant que l’appel était manifestement dépourvu de sérieux ».

Suite à ce jugement, la commune de La Madeleine avait demandé d’annuler ce jugement, de rejeter la demande de Mme Perroy devant le tribunal administratif de Lille et de faire payer 2000 euros à la plaignante.

Yveline Perroy avait demandé à la justice l’annulation « pour excès de pouvoir » de la décision du 12 décembre 2014 par laquelle le maire de La Madeleine l’avait exclue temporairement pour une durée de trois jours et la décision du 5 février 2015 qui avait rejeté son recours grâcieux. Le tribunal administratif de Lille avait ainsi annulé ces décisions de la commune en première instance, en 2017. La fonctionnaire avait également obtenu du tribunal une réparation financière à hauteur de 1500 euros. La commune de La Madeleine avait alors indiqué à Livres Hebdo qu’elle souhaitait faire appel.

Un livre symbole pour les censeurs

Selon le nouveau jugement de la Cour administrative d’appel de Douai, qu’a obtenu Livres Hebdo, « la requête de la commune de La Madeleine est rejettée », étant « dépourvue de fondement », et elle devra verser à Mme Perroy la somme de 1000 euros.

Cette affaire concerne, à l’origine, la mise en avant de la réédition de Tango a deux papas en 2014. Le directeur général des services de la médiathèque, Vincent Eeckeman, exige que le titre soit placé en rayon et non en tête de gondole, contrairement à la règle usuelle pour les nouveautés. Une décision validée par le maire de la commune Sebastien Leprêtre (LR) qui avait estimé que placer l’ouvrage en tête de gondole était « trop voyant« .

Dans une réunion en interne, Yveline Perroy avait contesté l’ordre en estimant que la réaction « s’apparente à de l’homophobie, et que même à Hénin-Beaumont [ville gérée par le Rassemblement National], cela ne se passe pas comme cela« . L’ouvrage jeunesse a souvent été l’objet d’une censure à cause de son sujet, l’homoparentalité. Le 27 novembre 2014, la fonctionnaire avait donc été suspendue trois jours sans salaire.

Elle salue avec la décision de rejeter l’appel de La Madeleine « un signe fort d’un total rejet de l’argumentaire de la commune « .

Tango a deux papas est le symbole de cette lutte pour la différence et contre la censure mené par les éditeurs mais aussi les acteurs du livre, cet album permettant aux enfants de voir l’homoparentalité, sujet tabou s’il en est. NVL a parlé de cet album mais aussi d’autres dans le numéro 202 Homoparentalités.

La censure en littérature jeunesse est très présente, le jeune public étant surprotégé parfois. Quel mal dans cet album ? ou dans d’autres qui représentent les différences qui font l’humanité, autant des corps que des esprits. La nudité étant un autre sujet de censure tout comme le fonctionnement du corps sous toutes ses formes. NVL 213 (Se) représenter le corps. 

 

 

Problème N°222

Problème N°222

🚨🚨 Nous venons de nous rendre compte, en fouillant le stock de la dernière revue que certaines revues ont des pages manquantes.
Le problème se trouve entre les pages 31 et 43. 🚨🚨
Si vous constatez ce problème, contactez nous.

Arbres

Arbres

EXPOSITIONS ARBRES

Photographies d’Alain BEGUERIE
Aquarelles de Danièle RAGOT
Sculptures de Cécile HARTL, Célia STUPAR, et Pierro STUPAR
Vernissage 20 juillet 18h 00, (fin expo 31/7)

Balade contée en occitan et français Aubres de par aqui,
Lecture à voix hautes, Voyage au pays des arbres (Le Clézio)

LA NUIT, LES ARBRES ECOUTENT

Récital Irina STOPINA, chant, piano, poésie
le 20 Juillet 20.30 , Eglise
Tarif : 15€ , verre gratuit

87440 La Chapelle Montbrandeix

Association la Gaboulhane avec le soutien de la Mairie de La Chapelle Montbrandeix et de Partir en livre 2019.

Nous avons un numéro sur « les figures de l’arbre » ici