La rose de Versailles

La rose de Versailles

Le manga La Rose de Versailles va fêter ses 50 ans d’existence ! Il s’agit d’un shôjo, littéralement « manga pour filles » en 4 tomes. Il faut  lire les 2 premiers pour comprendre l’ensemble de l’intrigue, le troisième étant un hors-série autour de Loulou de La Rolancy, la nièce espiègle d’Oscar ;  c’est aussi le cas du  4ème tome publié en 2019, qui donne les parcours des autres personnages ayant côtoyé Oscar. 1755 : naissance de notre héroïne qui sera nommée Oscar François de Jarjayes. par son père qui , furieux d’avoir une septième  fille,  décide de l’éduquer comme un garçon aux côtés d’André, le petit-fils de sa nourrice., 1770 : Oscar devient capitaine de la Garde Royale, le poste à haute responsabilité que lui  a toujours destiné son père. Sa mission sera de veiller à la sécurité de la jeune dauphine de France, Marie-Antoinette, qui deviendra reine 4 ans plus tard. D’abord fervente royaliste, Oscar adhère très vite aux valeurs que prônent les philosophes des Lumières en prenant conscience de la misère dans laquelle vit le peuple français. Après s’être déclaré mutuellement leur amour, Oscar et André décèdent tragiquement lors de la prise de la Bastille, le 14 Juillet 1789, en se battant pour vivre dans un monde plus libre. Dans cette grande fresque historique richement documentée, le lecteur apprendra les grands événements marquants du règne de la dernière souveraine de France guillotinée le 16 Octobre 1793. Oscar est un modèle qui d’une part, affronte avec bravoure les soubresauts de l’Histoire et d’autre part, assume progressivement sa féminité au fil du manga.

Lucie Faurichon

 

Riyoko Ikeda, Misato Raillard (trad. jap.) – La Rose de Versailles

Kana, 1972-2019. 19 €- 9782505009498. 15 ans +

Qui suis-je ? ou l’histoire de la mouche qui n’aimait pas les bouses de vache

Qui suis-je ? ou l’histoire de la mouche qui n’aimait pas les bouses de vache

Album très réussi d’une auteure-illustratrice pleine d’imagination et de talent..

Quatre personnages : Mia la mouche, Herbert le ver de terre, Yrsa la sauterelle et Pernilla la fourmi veulent trouver une place dans leur famille tout en conservant l’originalité de leur personnalité. Ces espiègles personnages se rencontrent dans le monde enchanté et foisonnant de Maria Trolle qui sait magnifier le monde végétal. Et tous se trouveront pour un grand concert où les parents seront invités !

Françoise Sargueil

5 Maria Trolle Qui suis-je ? ou l’histoire de la mouche qui n’aimait pas les bouses de vache

Editions Rue du Monde, oct 2020, 16€, 9782355046346. dès 4 ans

L’enfant fleuve

L’enfant fleuve

Gare aux empêcheurs de rêver en rond. Abel l’a échappée belle lui qui « serait fleuve quand il serait grand » ! Et les objections fusent dans la classe, mais Abel a réponse à tout. C’est évident, lumineux, jusqu’à la remarque fatale « et les bateaux, les usines, les gens, leurs déchets dans ton ventre mouillé. » Charrier la pollution. Abel brisé reste sans voix, seul, son rêve fracassé. Il faut la promesse de ses amis malheureux avec lui, de, tous ensemble, avec des seaux, laver ses flots, pour qu’Abel s’anime à nouveau. Tous alors se prennent à rêver. Abel c’est l’innocence du rêve, le pouvoir de l’imaginaire qui dilate le cœur et l’esprit, qui fait vivre. Des illustrations stylisées, naïves, aussi libres que l’imaginaire d’Abel. Tout est permis. Une graphie pour chaque camp. Des teintes d’ocre et de bleu, lumineuses et assourdies pour une touche tendre et poétique. Collaboration très réussie. A chacun maintenant de défendre ses rêves et de s’en approcher le plus possible.

Marie Dufon Roche

5 Cécile Elma Roger /Ill. Eve Gentihomme – L’enfant fleuve

Le Diplodocus, oct 2020, 13,90 €, 9791094908198. A partir de 4 ans

Les histoires les plus courtes du monde

Les histoires les plus courtes du monde

Il me semble que depuis Le tarot des 1001 contes de l’Ecole des Loisirs, rien de semblable n’avait été publié. Des histoires à lire, clin d’œil à des contes traditionnels, des cartes pour jouer, des cartes illustrées pour imaginer des histoires. C’est terriblement stimulant et si l’on est trop petit, l’adulte sera bienvenu pour participer au jeu. Bravo à l’illustratrice qui use de sa tablette graphique avec talent, originalité.

Bernadette Poulou

5 Janos Lackfi, Tamas ljjas/ill. Mattea Gianotti – Les histoires les plus courtes du monde

Helvetiq, sept 2020, 22€ – 9782940481958.  6-7 ans et avec des adultes

A la recherche du Petit Chaperon Rouge

A la recherche du Petit Chaperon Rouge

Un immense (43×33) livre rouge vif avec dans une découpe de la couverture, une minuscule silhouette de fillette-à-chaperon-rouge ! Tout est déjà là : la référence au conte qui sera d’ailleurs détourné à la fin,   l’ouvrage si grand qu’on ne peut le tenir, creuset de tous les contes, lieu de quête dans lequel  le petit lecteur devra littéralement rentrer, enfin le (très) Petit Chaperon Rouge à retrouver dans chaque page  dans un « cherche et trouve »  très littéraire. Car on la cherche entre la maison de Dame Tartine et le château de la Reine des Neiges, croisant les 3 ours et Boucle d’or, Peter Pan, Hansel et Gretel, Peau d’Ane, Blanche Neige et les nains au complet, Gepetto, Capitaine Crochet, bien d’autres… et même le corbeau et le renard ! Autant dire que cette passionnante intertextualité n’a de sens que si l’enfant connait déjà les personnages évoqués ou si le livre devient une invitation à aller les découvrir.  Sinon le fouillis de personnages ne parlera pas longtemps au lecteur. Ce serait dommage car les images sont d’une richesse remarquable et l’ensemble très sympathique.

Claudine Charamnac Stupar

4 Nadine Brun-Cosme, Maureen Poignonec-  A la recherche du Petit Chaperon Rouge

Little Urban, sept sept 2020, 19,50€- 978237408008. 6 ans +

Ting ! Comment le marketing

Ting ! Comment le marketing

Ce docu-fiction rédigé par un expert en marketing permet de faire comprendre de manière ludique le fonctionnement de la publicité et des médias pour nous pousser davantage à la consommation.  C’est un véritable sujet d’actualité à l’ère des réseaux sociaux, des fake news et de la surcharge d’informations via Internet ou les journaux télévisés. L’ouvrage favorise le développement de l’esprit critique en apprenant à décrypter le sens et les messages des images. C’est une compétence importante dans notre société actuelle, de plus en plus de gens exercent un métier dans le domaine de la communication. Les illustrations très colorées, dynamiques et à l’aspect comique facilitent la compréhension du texte. Toutefois, le vocabulaire parfois complexe et les paragraphes longs peuvent rebuter les enfants ayant des difficultés avec la lecture. Un travail de médiation avec parents ou professeur est indispensable. Cet ouvrage me semblerait plus approprié pour les collégiens.

Lucie Faurichon

3. Laura Simon, Cary Steinmann/ill. Elina Braslina/ trad. (all.) Laurence Richard – Ting ! Comment le marketing séduit le monde

Helvetiq, sept 2020. 19.50€ – 9782940673049 –  A partir de 9-10 ans