Septembre 2015

Transgression de frontières : albums inclassables

14,00

Hommage à Denise Escarpit
Édito
Gottfried Honegger / Claudine Charamnac Stupar
TRANSGRESSION DE FRONTIÈRES : ALBUMS INCLASSABLES
– La postmodernité et le retour aux origines de l’album pour enfants : quand la matérialité du texte brouille les frontières/ Bénédicte Duvin-Parmentier
– Illustrateurs extravagants/Anne Guibert-Lassalle
– De quelques albums en triptyques ou quadriptyques : déplier les pages pour lire autrement le monde. /Florence Gaiotti
– La collection Pamplemousse/Elaine Turgeon
– L’album : un genre qui n’en finit pas d’évoluer. Les albums inclassables. /Laurence Allain-Le Forestier

POÉSIE
– Petits géants/ Claudine Charamnac Stupar

NOUVELLES LECTURES

Les images des couvertures 1 et 4 sont de Gottfried Honegger : couvertures de TROP – collection Varia, Editions Fage, Lyon, 2006. 18€- ISBN ©Fage Edition.

Edito

IN - CLA – SSA - BLES ! Où ranger cet album ? Et celui-ci ? Cette question, les bibliothécaires la connaissent bien et ont trouvé une solution : un bac consacré aux albums inclassables ! Les frontières qui permettent d’opérer un classement, fréquemment transgressées, font la richesse de ce fonds. La variété de ces pas de côté révèle l’inépuisable richesse créative qu’offre l’album. Les jeux induits par la typographie, comme le montre Bénédicte Duvin-Parmentier, ouvrent des perspectives de lecture, où « la matérialité du texte brouille les frontières ». Du côté de l’illustration, tant « d’incartades » pour reprendre le terme employé par Anne Guibert-Lassale, sont possibles. Elle s’attache à en analyser deux avec une grande précision, vitesse du récit et sens de la lecture. Florence Gaiotti explore les albums qui se déplient et offrent ainsi de nouvelles images à lire. Certaines maisons d’édition en font leur caractéristique. C’est le cas de la collection Pamplemousse, des éditions québécoises La Pastèque dont Elaine Turgeon analyse la production : « des objets hybrides entre roman graphique et bande dessinée ». Leur originalité leur permet d’intéresser des lecteurs de tous âges. Ce sont « de beaux objets qui brouillent les frontières des âges et des genres ». Laurence Allain-Le Forestier s’interroge de son côté sur la nécessaire médiation que demandent certains de ces ouvrages. Pour les adultes comme pour les enfants. Nous la remercions vivement d’avoir proposé à NVL ces pistes de réflexion.

Bernadette Poulou, Directrice de publication

Informations & ressources

Date de sortie : Septembre 2015

Numéro de la revue : Transgression de frontières : albums inclassables

Numéro de la revue : 205

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Transgression de frontières : albums inclassables”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.