Septembre 2017

(Se) représenter le corps

14,00

Catégorie :

Édito p 3

DOSSIER : (SE) REPRÉSENTER LE CORPS p 4

Sans tabou ni censure – C.c.Stupar p 5
Quand ça va pas… le dire haut et fort – The nasty uterus p 12
Le corps des enfants : l’enjeu moral de la littérature – Annie Rolland p 18
Et si on parlait d’érotisme ? – Laurence Allain-Leforestier p 24
Des livres pour se représenter le corps, notre choix critique : C.C. Stupar, B. Poulou, A.khylia et le comité de lecture de Nvl p 28
Dis comment fonctionne mon corps, entretien avec l’auteur Sophie Ducharme – Régis Lefort p 39
Le MOI-PEAU, propos sur le concept d’Anzieu – Paule Bloch p 44

PAROLE DE PRO(F) p 47
Danser les albums. Entretien avec Pascale Tardif et Joëlle Pages – Joëlle Larrat p 48

ÉCHO DE LA VIE DU LIVRE P 56
J’aime lire a 40 ans p 57

NOUVELLES LECTURES P 58

 

Images des couvertures : illustrations de Marc Daniau pour Tous à poil ! sur un texte de Claire Franek. © Ed. du Rouergue. Remerciements à l’illustrateur et à l’éditeur.

Edito

Scandale ? Cette illustration finale de l’album Tous à poil ! est un hommage à l’auteure Claire Franek récemment décédée et c’est aussi par exorcisme que nous affichons cette image solaire de corps en « état de nature » en couverture. Expliquons-nous. D’abord on a ri. « —Thème, comment nos petits anges se représentent leur corps…—Mais les anges n’ont pas de sexe…—Justement ça va éviter les embrouilles !…—Note que dans le discours, c’est surtout les anges féminins qui n’ont pas de sexe !!—...?!...Là c’est toi qui nous embrouilles ! —Tu vois, relis Pascal, qui veut faire l’ange fait la bête! » Puis cela ne nous a plus du tout fait rire. Car l’actualité en France et dans le monde nous jetait à la figure des faits troublants. Annonces de livres censurés ou mis au pilori par des politiques, polémiques autour des encyclopédies T.Magnier et Actes Sud, interventions dans les bibliothèques, levers de boucliers contre des romans et albums accusés d’en dire trop, propos enragés sur les réseaux: parler du corps oui mais pas du corps sexué… Annie Rolland et Laurence Allain-Leforestier se sont penchées avec nous sur ces livres et les remous qu’ils suscitent. Dans le même temps, on s’interroge sur ce qui est occulté dans d’autres publications, un documentaire du Dr Cymes suscite une virulente Tribune, un collectif The Nasty Uterus en dénonce le dit et le non-dit aussi révélateur. Nous cherchions comment se construit une conscience corporelle, quelle transposition pédagogique favorise la compréhension du corps, comment guider les jeunes dans le lacis complexe croisant proprioception et image du corps, corps biologique, corps social, corps imaginaire… Nous avons rencontré avec ce sujet sexisme, racisme, homophobie et des poussées idéologiques créationnistes d’autant plus inquiétantes qu’elles passeraient quasi inaperçues tant la question du sexuel semble prioritaire. Notre parcours parmi ces livres et ces débats d’opinions nous laisse perplexes. Au final, s’agit-il de faire du corps un objet scientifique, certes passionnant ? ou d’habiter un corps vivant, tâche exaltante ? l’image de couverture vibre comme un espoir, celui d’une harmonie entre notre état de nature et notre état de culture : ne pas oublier que, selon la formule de Bourdieu dans ses Méditations pascaliennes, le corps est un « pense-bête ». (Bourdieu, P., Méditations pascaliennes, Paris, Seuil, 1998, p. 169)

Claudine Charamnac Stupar, présidente du Centre Denise Escarpit

Informations & ressources

Date de sortie : Septembre 2017

Numéro de la revue : (Se) représenter le corps

Numéro de la revue : 213

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “(Se) représenter le corps”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.