Mars 2013

Au printemps, des poètes

12,00

84 en stock

Au printemps, des poètes
Pour NVL – Jean-Pierre Siméon
Poésie jeunesse : un fait littéraire
– Les poèmes pour enfants de Jacques Roubaud – Geneviève Guétemme
– Le Douzou deux mille douze en architecte de la langue – Marianne Bérissi
– David Dumortier, le poème en prose – Régis Lefort
– MeMo, une collection, un livre : les poèmes font la voix dans la voix – Serge Martin
– La poésie donne de la voix aux enfants – Nicole Girard-Saïd
Poésie jeunesse, des éditeurs
– Le pas de côté, Sarbacane – Emmanuelle Beulque
– Soc et Foc, entre sillon et sillage – Claudine Charamnac-Stupar
– Rue du Monde, des voix – Claudine Charamnac-Stupar
– L’iroli et le haïku – Claudine Charamnac-Stupar
– Poétiptop, sélection de livres de poésie
Nouvelles lectures
Index

Illustrations : créations pour NVL de la plasticienne Cécile Hartl
1ère de couverture : Rimbaud portrait lunaire (photo sur silique de lunaire)
4ème de couverture : Au printemps des poètes (fruits de cotoneaster épinglés sur gazon, rue Arthur Rimbaud)

Edito

Au printemps, il y a des poètes. Dans et hors des pages, sur les murs des villes, dans nos oreilles, dans les écoles... Depuis 15 ans, Jean-Pierre Siméon a fait naitre cette effervescence. Avec lui, NVL invite à poursuivre et rappelle que la poésie est une «parole levée». Il s’agit de dire haut et fort notre besoin de poème de la même façon que Yves Bonnefoy, dans Notre besoin de Rimbaud (2009), affirmait que l’essentiel d’un Rimbaud se joue dans un rapport au monde, à la vie. Il s’agit d’œuvrer en faveur d’une poésie de haute espérance et qui parle à tous. Aussi ce dossier veut-il d’abord mettre en évidence la littérarité du poème pour la jeunesse, sa façon d’embrasser le langage pour toucher juste, souvent pour sourire, et sa dimension d’humanité profonde. Avec Jean-Pierre Siméon, Jacques Roubaud, Olivier Douzou, David Dumortier ou l’américain Shel Silberstein, et beaucoup d’autres poètes contemporains (cf Poétiptop), il s’agit de faire en sorte que les enfants aient « les poches pleines de mots ».(*) Tous les enfants. Avant même de savoir lire, comme le montre une expérience en maternelle. Au printemps, il y a des poètes... et des éditeurs amoureux de la poésie, merveilleusement obstinés, à découvrir parfois à l’ombre des piles de livres média- tisés ou dans le secret des régions, comme Soc & Foc ou L’iroli. Les mettre en lumière, c’est aussi poursuivre le mouvement amorcé par le Printemps des poètes qui rassemble ceux qui partout font entendre « les voix du poème ».(**) (*) Titre d’un recueil : Paul Bergèse, Les poches pleines de mots, Soc & Foc (**) Thème 2013 du Printemps des poètes

Régis Lefort et Claudine Charamnac-Stupar

Informations & ressources

Date de sortie : Mars 2013

Numéro de la revue : Au printemps, des poètes

Numéro de la revue : 195

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Au printemps, des poètes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.