Elzbieta

Elzbieta

Elzbieta 1936-2018, ©NVL la revue

En 2002 , Elzbieta avait offert cette image à Nous voulons lire! pour un Spécial illustrateurs. Magnifique. Etait- elle ce clown triste, cette femme qui portait toujours en elle la fillette blessée, l’enfance détruite, her too? Clown  ou violoniste, , elle  avait fait un art des images sombres ou colorées dans sa tête, elle avait fait des livres. Mais les livres sont faits de pages blanches, savez-vous, c’est au lecteur d’en révéler le texte caché, de prendre l’archet pour faire chanter les mots.

Claudine Charamnac Stupar

Financement participatif : NVL la revue évolue : un site, un emploi !

Financement participatif : NVL la revue évolue : un site, un emploi !

Les difficultés actuelles de la presse écrite menacent notre engagement.

Nous avons besoin de développer nos abonnements, de communiquer sur notre action et d’avoir une présence numérique plus forte.

C’est pourquoi nous souhaitons évoluer vers un site moderne, efficace et intuitif qui reflète le dynamisme de notre équipe compétente et indépendante. Ceci afin de mieux vous guider dans votre choix de livres, de numériser les travaux de Denise Escarpit, créer une base de recherche utile pour tous.

Retrouvez notre campagne sur Hello Asso et faites votre don (déductible des impôts à hauteur de 66%) en cliquant ci-dessous.

On a besoin de vous ! On compte sur vous !

Merci.

 

Nous y étions …

Nous y étions …

Séminaire Babil Babel le 28 septembre à Paris organisé par l’Agence quand les livres relient.
Passionnantes réflexions sur l’importance de former des enfants bilingues dès la petite enfance : les données récentes de la science montrent qu’un cerveau formé très tôt au bilinguisme aura des aptitudes à un plurilinguismes essentiel pour le monde de demain.

Voir NVL la revue n°217, Littérature multilingue pour enfants plurilingues

4 bouquins solidaires chez Rue du Monde

4 bouquins solidaires chez Rue du Monde

Pour la quinzième année, l’éditeur Rue du Monde s’associe avec le Secours Populaire pour permettre à 5 000 enfants « oubliés des vacances » de s’évader avec les livres. 4 « albums solidaires » sont ainsi publiés à leur bénéfice. Aidez-les en achetant au moins un de ces albums ! NVL la revue soutient cette action généreuse.

Cherchez la petite bête/Alain Boudet ; Solenn Larnicol
On commence demain/ Eric Battut
La grande chevauchée : 22 contes autour des chevaux du monde/Patrick Fischmann ; Bruno Pilorget
Les contes à la coque : 52 contes brefs à mijoter, tartiner et savourer les yeux fermés/Alain Serres ; Zaü

Nous y étions …

Nous y étions …

5 mai 2018 , le Bouscat (33).
Nous étions à la journée des Francas de Bordeaux qui portait sur la question de la jeunesse et des inégalités sociales.
Nous avons publié un numéro sur la littérature jeunesse et les inégalités sociales en décembre 2015 en collaboration avec un groupe de l’université de Dijon dirigé par Pierre Bruno, sociologue.
Il a été très intéressant de saisir le travail de l’Observatoire des inégalités représenté par
trois tables rondes qui ont abordé le problème sous des angles spécifiques:
– celui des enfants handicapés.
– celui des différences garçon-fille (on a eu le plaisir d’entendre le point de vue de jeunes dont le positionnement antisexiste était plutôt rassurant par rapport au contexte actuel).
– celui de l’école avec une inquiétude: l’école ne favoriserait elle pas les injustices sociales ?
Il y a dans le militantisme des Francas quelque chose qui nous va droit au coeur: avant tout, aussi éloigné de l’optimisme ravi que du pessimisme aboulique, le courage de prendre la réalité du monde et des êtres à bras le corps. Et y aller.

Claudine Charamnac Stupar